Susan Wener est une éducatrice, thérapeute, auteure et conférencière. À 36 ans, elle a été diagnostiquée avec un cancer du côlon. Elle a entamé ses traitements avec un seul objectif : voir ses enfants graduer du secondaire. Après une chimiothérapie réussie, Susan a consacré sa carrière à aider la communauté montréalaise du cancer. Son combat et sa résilience ont aussi inspiré son mari Jonathan à s’engager dans la lutte contre le cancer en lançant le Défi Canderel en 1989. Depuis, cette initiative a amassé plus de 20 millions de dollars pour des centres locaux de recherche sur le cancer.

Libérée de son cancer, Susan a entrepris des études dans le domaine de la santé naturelle, reconnaissant l’importance des méthodes de traitement holistiques. Alors que Susan était sur le seuil de la graduation, on détecta chez elle un cancer du poumon. Le pronostic était sombre alors qu’elle devait subir une intervention chirurgicale intense pour retirer son poumon droit. Son rétablissement a surpris les médecins : Susan a retrouvé 90% de sa capacité pulmonaire. Selon les normes médicales, Susan a réalisé l'impossible.

Depuis, Susan a établi une pratique thérapeutique pour les personnes aux prises avec une maladie grave. Elle enrichit l’approche traditionnelle au traitement d’une approche thérapeutique diversifiée incluant le travail corporel, la visualisation, la programmation neurolinguistique, les récits et l'hypnose. Elle est la première et la seule consultante en santé naturelle invitée à siéger au conseil gynéco-oncologique de l'Hôpital général juif. Susan est également membre du conseil d'administration de la Fondation de l'Hôpital général juif et membre du conseil d'administration de L'espoir, c'est la vie, une organisation qui fournit des soins et du soutien face au cancer.